De la nécessité de réécrire

English: Wolf Pack, Innoko National Wildlife R...

Wolves packs - Image via Wikipedia

Avant d’entreprendre l’écriture du «Tueur à gages» à l’automne dernier, je travaillais sur une version plus étoffée de «La meute», avec laquelle j’ai bien l’intention d’en faire un roman respectable. Au cours de l’été passé, j’ai travaillé principalement à ajouter beaucoup de profondeur au personnage principal, notamment en lui créant un passé, une histoire, dans le but que son vécu puisse justifier sa personnalité présente, tel que le coeur de l’intrigue nous la présente.

Bertrand Lagendron, le détective qui mène l’enquête sur la mort mystérieuse d’une femme dans son chalet, se vouait, étant jeune, à une vie bien tranquille dans les ordres catholiques, comme prêtre d’abord, puis qui sait ensuite où son dévouement l’aurait élevé.

Mais des événements particuliers l’ont plutôt lancé dans l’aventure, et sans le savoir à ce moment, il prenait goût au travail d’enquête et de recherche qui ferait plus tard de lui un détective émérite.

Fort de cette idée pour améliorer mon histoire, j’écrivis pas mal pendant l’été, en combinant mes séances d’écriture avec de courtes périodes de recherches et de documentation. J’agrémentai donc ainsi la ligne directrice de mon histoire avec une histoire parallèle. J’en profitai aussi pour réécrire complètement l’un des passages qui se passe dans les années 1800. En sommes, j’étais très satisfait de la tournure que prenais mon histoire, qui originellement n’était qu’une courte nouvelle séparée en sept jours, écrites à la hâte pour l’Halloween 2010.

Déséquilibre

Je commençais vraiment à aimer mon histoire; elle se structurait mieux, donnait de la profondeur au personnage principal et mettait la table à un scénario plus poussée, mieux étayé et traversant plusieurs époques. Puis, à l’automne j’entrepris le Nanowrimo et délaissai complètement «La meute». Cette semaine, j’en fis une lecture complète, dans l’état où je l’ai laissé à l’automne.

*OUCH!

Je constatai le déséquilibre entre ce que j’avais  ajouté, à tête reposée,  et les parties qui furent rédigées en 2010 « juste comme ça pour le fun ». Moi qui  croyais (naïvement)  m’approcher d’une version proche d’une révision finale, la claque a été dure. En même temps, j’aurais dû m’attendre à cela. En prenant une approche plus sérieuse pour imaginer puis écrire les ‘ajouts‘, le résultat se devait d’être meilleur.

Se retrousser les manches

Au bout du compte, je suis content de cet exercice. Ça va me forcer à retravailler les parties originales de l’histoire, pour les élever au niveau du reste, de l’histoire parallèle, de l’univers de Lagendron que j’ai créée lors des derniers mois ; cette portion est issue d’une bien meilleure plume, selon moi. J’ai vraiment la motivation d’y arriver, et alors je pourrai être fier d’avoir réussi, non seulement à améliorer une nouvelle, mais aussi à avoir réussi à donner vraiment vie au personnage principal. Sans compter que ce travail m’a permis d’améliorer encore davantage mon style d’écriture.

Mais d’ici là, le travail reste colossal, et l’histoire prends une dimension bien plus complexe que ce que j’avais imaginé d’abord. Et c’est bien parfait ainsi, parce que de surprise en surprise, c’est ce que j’aime et c’est ce qui me motive à continuer d’écrire! Je me rends compte à travers cela que cette réécriture enrichie constamment mes personnages, et les contextes dans lesquels je les fais évoluer.  Par exemple, je n’avais jamais envisagé qu’un ou plusieurs de ces personnages policiers puisse se retrouver dans un autre contexte, avec d’autres aventures et entourés d’autres personnages secondaires. Voilà que par cette réécriture forcée, je me laisse aller à imaginer de tels scénario, et je peux vous le dire, c’est extrêmement stimulant!

Publicités

Étiquettes : , , , ,

About Denis St-Michel

Sympathique gaillard, programmeur et écriveux à temps perdu ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :